Delta-du-danobe.jouwweb.nl
Home » Flore et Faune » La Flore » Épicéa commun

Épicéa commun                           

L’Épicéa ou Épicéa commun (Picea abies (L.) Karst. ou Picea excelsa (Lam.) Link) est un arbre résineux de la famille des Pinacées et du genre Picea.

Cet arbre mesure généralement de 35 à 40 mètres de hauteur, mais il peut dépasser en bonne station 50 mètres ; certains spécimens mesurent 60 mètres[réf. nécessaire] en Europe de l’est. Le tronc de l’épicéa ne dépasse que rarement 1,5 m de diamètre.

L’épicéa commun peut vivre jusqu’à 300 ans en montagne. En 2008 on a pourtant trouvé, en Suède à 950 mètres d'altitude, un bosquet d’épicéas communs de deux mètres de haut dont l'âge a été estimé par la technique de datation au carbone 14 à environ 5 000 ans et le plus âgé, selon les sources, de 7 8901 à 9 550 ans2,3. Il s'agirait ainsi du plus vieil arbre vivant au monde.

D'un tempérament robuste, cette espèce est plutôt héliophile, mais tolère temporairement un ombrage dans sa jeunesse. Très résistant au froid (-35°, -40° C)[réf. nécessaire], c'est un arbre qui craint peu les gelées printanières en raison de son débourrement tardif (contrairement au sapin qui, lui, les craint beaucoup). Il préfère les sols frais et acides, mais accepte aussi de pousser sur sols calcaires. Il tolére les sols superficiels en raison de son enracinement traçant, mais il est alors en conséquence sensible aux chablis. Une forêt où les épicéas sont majoritaires est appelée "pessière".

L’épicéa commun est propre à l’Europe. On le retrouve à l’ouest de l'Europe dans les Alpes, le Jura, les Vosges, mais aussi en Allemagne, en Pologne, en République Tchèque (massifs montagneux) ; au sud-est des Balkans, les Carpates, au nord-est des Pays baltes jusqu’à la Scandinavie et la partie européenne de la Russie.Selon Vidakovic (1991), il existerait trois zones distinctes, correspondant aux différentes variétés:

  • Zone alpine : Jura, Vosges, Alpes, Alpes dinariques, à partir de 400-800 mètres jusqu’à la limite supérieur de la forêt (jusqu’à 2 200 mètres d’altitude dans les Alpes) ; où il forme des peuplements en mélange avec le hêtre et le sapin à l’étage montagnard et un peuplement dominant à l’étage subalpin, où se mêle parfois d’autres conifères tel le mélèze ou quelques pins.
  • Europe centrale : Carpates, reliefs allemands (Bavière, Thuringe, Sudètes), tchèques, Tatras, Bohème, Transylvanie (à partir de 800-900 mètres d’altitude) ; où il se mélange surtout avec le sapin pour devenir plus haut un peuplement pur, en Europe de l’est, l’épicéa commun dépasse 60 mètres, des spécimens de 69 mètres ont déjà été attestés.
  • Zone septentrionale : Pays Baltes, Nord de la Pologne, Biélorussie, Russie européenne, Finlande, Suède, Norvège où il se mêle à l’aire de Picea obovata par des formes de transitions. Il forme des peuplements purs en basse altitude jusqu’à la limite supérieure de la forêt, les arbres de cette zone ne dépassent que rarement 35-40 mètres de haut.

Maak een Gratis Website met JouwWeb